Ici, à , notre engagement est de vous fournir une ressource en ligne gratuite qui s’efforce d’offrir des informations actuelles, précises et utiles qui aideront le processus de prise de décision de ses visiteurs. Veuillez noter que l’opérateur de ce site accepte une compensation publicitaire de la part des entreprises qui apparaissent sur le site, et que cette compensation a une incidence sur l’emplacement et l’ordre dans lequel les entreprises (et/ou leurs produits) sont présentées, et dans certains cas peut également avoir un impact sur la note qui leur est attribuée. Dans la mesure où des notations apparaissent sur ce site, cette notation est déterminée par notre opinion subjective et basée sur une méthodologie qui regroupe notre analyse de la part de marché et de la réputation des marques, les taux de conversion de chaque marque, les compensations qui nous sont versées et l’intérêt général des consommateurs. L’inscription d’une entreprise sur cette page n’implique pas son approbation. Nous ne présentons pas tous les fournisseurs sur le marché. Sauf indication contraire expresse dans nos conditions d’utilisation, toutes les déclarations et garanties concernant les informations présentées sur cette page sont rejetées. Les informations, y compris les prix, qui figurent sur ce site sont susceptibles d’être modifiées à tout moment.

ATAG 2.0 : Un aperçu des lignes directrices sur l’accessibilité des outils de création

Jan 12, 2021
Outil de test des rapports ATAG 2.0

Les lignes directrices pour l’accessibilité des outils de création, connues sous le nom d’ATAG 2.0, offrent des directives pour le développement d’outils de création de contenu web plus accessibles aux auteurs handicapés (partie A) et destinées à faciliter, soutenir et encourager la création de contenu web plus accessible par tous les auteurs (partie B).

Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web et actuellement professeur d’informatique à l’Université d’Oxford, résume en termes concis l’essence de l’accessibilité du Web.

“La puissance du Web réside dans son universalité. L’accès par tous, quel que soit leur handicap, est un aspect essentiel”.

Tim Berners-Lee


Cette vision fondatrice, qui vise à faire du Web un espace ouvert pour tous, est à la base des directives mondiales sur l’accessibilité des contenus (WCAG). D’autres règlements connexes, tels que les directives d’accessibilité des outils de création (ATAG), s’inspirent également de cet objectif global.

C’est une bonne nouvelle que certaines normes existent pour guider les développeurs de sites web dans leur cheminement vers la création de contenus web destinés à la consommation publique. S’il n’y avait pas de réglementation sur l’accessibilité du web, les personnes souffrant de handicaps spécifiques se verraient refuser le droit fondamental à l’information et aux services sur l’internet. Cependant, les utilisateurs finaux sont-ils seulement le groupe vulnérable des personnes handicapées ? Mais si les WCAG protègent les droits des utilisateurs finaux, qui est responsable des besoins d’accessibilité des auteurs de contenu ? Cet article traite des directives d’accessibilité des outils de création – WCAG 2.0 et de leur importance pour l’accessibilité du web.

Qu’est-ce que l’ATAG 2.0 ?

Les directives d’accessibilité des outils de création (Authoring Tools Accessibility Guidelines – ATAG) ont été conçues par le World Wide Web Consortium (W3C). L’ATAG a été développé principalement pour les développeurs d’outils de création. Toutefois, ce règlement concerne les utilisateurs d’outils de création, les décideurs politiques et les acheteurs d’outils de création. Il fait partie intégrante de l’initiative globale d’accessibilité des sites web, au même titre que les directives mondiales sur l’accessibilité des contenus. L’ATAG est aux auteurs du web ce que les WCAG sont aux consommateurs publics. Supposons que les World Content Accessibility Guidelines (WCAG) existent pour réglementer les développeurs web, les concepteurs UX et les développeurs de contenu dans la production de contenu destiné aux utilisateurs finaux. Dans ce cas, les Authoring Tool Accessibility Guidelines (ATAG) garantissent que les développeurs d’outils de création peuvent rendre leurs plateformes accessibles aux auteurs de contenu web. Comme les WCAG, il existe trois niveaux de conformité à l’ATAG : le niveau A, AA et AAA.

Glossaires de base pour l’ATAG 2.0

De nombreux termes techniques peuvent rendre difficile la compréhension du document “Authoring Tool Accessibility Guidelines 2.0”. Des mots comme auteur, outil de création, contenu et interface utilisateur sont des expressions enregistrées qui détiennent la clé de la compréhension de l’ATAG. Pour notre discussion introductive sur les directives d’accessibilité aux outils de création, jetons un coup d’œil à certains de ces mots et à leurs connotations techniques.

Auteur

Le terme “auteur” est un terme général qui désigne les personnes dont le rôle a un impact direct ou indirect sur le niveau d’accessibilité d’un site web donné. Il s’agit notamment des rédacteurs de contenu, des concepteurs d’UX, des programmeurs, des testeurs d’assurance qualité, des éditeurs, etc. dont les contributions sont révélatrices de l’expérience de l’utilisateur final.

Outil de création

Un outil de création désigne toute application ou logiciel, basé ou non sur le web, que les auteurs emploient pour créer ou modifier un contenu en ligne pour les utilisateurs finaux. Les outils de création englobent également les systèmes de gestion de contenu (CMS) tels que WordPress, les éditeurs de code, les blogs, les outils de conversion de documents, les scripts de données, etc. Voici quelques exemples de logiciels qui correspondent à la définition des outils de création de l’ATAG 2.0

  1. Les outils de création de pages web (par exemple, les éditeurs HTML “what-you-see-is-what-you-get”)
  2. Logiciels pour la création d’applications mobiles
  3. Systèmes de gestion de contenu pour la création et la gestion de sites web
  4. Outils de création multimédia
  5. Logiciel pour l’édition directe du code source

Par ailleurs, d’autres applications (ou logiciels) ne relèvent pas de la définition des outils de création de l’ATAG 2.0. Néanmoins, ces applications sont soumises aux WCAG 2.0, à condition qu’elles soient basées sur le web. Certaines d’entre elles le sont :

  1. Les vérificateurs d’accessibilité qui fonctionnent de manière indépendante et n’incluent pas de fonctionnalité de correction automatique ou semi-automatique. L’ATAG 2.0 ne s’applique pas à ces outils car ils n’effectuent pratiquement aucune modification sur les contenus web
  2. Les formulaires de commande sur les plates-formes de commerce électronique ne relèvent pas des outils de création pour suivre les directives d’accessibilité aux outils de création. En effet, un bon de commande n’est pas utilisé comme un moyen de communication sur le Web mais plutôt comme un moyen d’effectuer un achat.
  3. Portails personnels (personnalisables) : dont le contenu est accessible au propriétaire, et non au grand public

L’ATAG expliqué

L’ATAG 2.0 se compose de deux parties :

  • La partie A traite de l’accessibilité des outils de création.
  • La partie B s’intéresse à la manière dont les auteurs aident les auteurs à produire du contenu accessible pour les utilisateurs finaux.

Pour la première partie de l’ATAG 2.0, les règles sont similaires à celles des WCAG. Néanmoins, cette partie garantit que l’interface utilisateur de l’outil de création suit les directives d’accessibilité. La fonctionnalité des outils de création doit donc être accessible, qu’elle soit basée sur le web ou non.

Contenu

En outre, cette section prévoit que tout outil de création doit être perceptible par les auteurs de contenu web. En matière d’accessibilité des sites web, le contenu n’est perceptible que lorsque les informations ou l’interface utilisateur sont disponibles de manière à ce que les utilisateurs puissent les percevoir. Cela signifie qu’indépendamment de leur handicap ou des technologies d’assistance, les lignes directrices exigent que les auteurs interagissent de manière pratique avec les outils de création. Pour ce faire, des textes alternatifs doivent être mis à la disposition des auteurs en lieu et place du contenu visuel.

Lignes directrices ATAG 2.0 : Partie A

De même, l’ATAG s’attend à ce que les outils de création soient utilisables et compréhensibles. Une interface utilisateur utilisable implique l’accès au clavier à toutes les fonctionnalités pour les personnes qui ne peuvent pas utiliser la souris. En outre, son opérabilité signifie que la priorité du clavier ne reste pas bloquée dans le contenu. Pour les auteurs de contenu qui ont des difficultés à taper, les outils de création doivent prendre en charge le texte pour naviguer dans le contenu en cours d’édition. C’est pourquoi chaque outil doit :

  • Être navigable au clavier. En d’autres termes, le logiciel ou l’application de création doit permettre l’accès au clavier aux fonctionnalités de création
  • Veillez à ce que les avant-premières soient accessibles. Cela est nécessaire pour que les auteurs (programmeurs, concepteurs, testeurs et auteurs de contenu) puissent se faire une idée de la manière dont le contenu web en construction est présenté aux utilisateurs finaux après sa publication
  • Être exempt de contenu clignotant(ou permettre aux auteurs de l’éviter en proposant des options) qui pourrait déclencher une saisie
  • Avoir une structure de contenu organisée qui améliore l’édition et la navigation
  • Fournir une option de recherche de texte pour le contenu
  • Permettre aux utilisateurs (auteurs) de gérer les paramètres de préférence
  • Aider les auteurs à éviter les erreurs
  • Prévoir suffisamment de temps pour que les auteurs puissent lire le contenu

Rédaction

En outre, les outils de création qui permettent d’éditer le contenu en format texte devraient permettre la recherche de texte. Tout le texte doit pouvoir être édité, y compris les contenus alternatifs. La fonctionnalité de recherche devrait également aider les auteurs à se concentrer en présentant les résultats défilants et devrait informer les auteurs lorsqu’aucun résultat de correspondance n’est trouvé.

Les auteurs handicapés pourraient être sujets à plus d’erreurs de saisie que les auteurs non handicapés. Cette susceptibilité accrue peut être due à la difficulté de faire des mouvements fluides et à des erreurs dans le système de reconnaissance vocale. Pour cette raison, l’ATAG exige que les plateformes de création aident les auteurs à éviter et à corriger les erreurs. La moindre des exigences (niveau A) à cet égard est que toutes les actions liées à l’écriture doivent être confirmées. Sinon, elles devraient être réversibles si un auteur commet une erreur.

Lignes directrices de l’ATAG 2.0 : Partie B

Dans la deuxième partie des lignes directrices sur l’accessibilité des outils de création, l’objectif est de s’assurer que les créateurs peuvent produire des contenus accessibles aux utilisateurs finaux. Puisque les auteurs s’appuient sur ces outils pour créer du contenu (articles de blog, multimédia, etc.), une partie des obligations des programmeurs qui font ces outils de contenu web est d’aider les auteurs à produire du contenu conforme aux WCAG. Plus précisément, la deuxième partie fournit des outils de création :

  • Assurer la possibilité de produire des contenus accessibles
  • Aider les auteurs à créer des contenus accessibles
  • Veiller à ce que les processus automatiques aient un contenu accessible
  • Fournir des modèles accessibles aux auteurs
  • Fournir aux auteurs un contenu accessible avant la publication
  • Aider les auteurs à gérer les contenus alternatifs pour les contenus qui ne sont pas sous forme de texte
  • Soutenir les auteurs dans l’amélioration de l’accessibilité des contenus existants
  • Aider et guider les auteurs dans la vérification des problèmes d’accessibilité
  • Aider et guider les auteurs pour remédier aux problèmes d’accessibilité

Mise en œuvre de l’accessibilité

La mise en œuvre de l’accessibilité passe au niveau supérieur d’efficacité. Au lieu de s’en remettre à la méthode privilégiée de mise en conformité par le biais de widgets et de barres d’outils sur site, les organisations s’efforcent de mettre en place l’accessibilité dès le départ. Pour faciliter ce processus, cette deuxième section de l’ATAG aide les développeurs d’outils de création à mettre en œuvre l’accessibilité en les guidant vers la création et la maintenance de contenus conformes aux WCAG.

Cependant, cela ne s’arrête pas là. L’ATAG 2.0 encourage les outils de création à fournir aux auteurs des modèles accessibles conformes aux WCAG afin d’améliorer l’accessibilité des contenus web en ligne. Une des meilleures pratiques (niveau AAA) est que tous les modèles mis à la disposition des auteurs soient accessibles. Si ce n’est pas le cas, il convient d’établir une distinction claire entre les modèles accessibles et non accessibles.

Pour aider les auteurs à vérifier les erreurs d’accessibilité, les outils de création doivent être intégrés à la vérification de l’accessibilité. Toutefois, si cela est possible, il devient facile pour les auteurs de suivre les problèmes d’accessibilité au fur et à mesure qu’ils se produisent. Par conséquent, ils seront en mesure de rectifier ces problèmes immédiatement.

Conclusion

Une chose intéressante à propos des directives d’accessibilité des outils de création – ATAG 2.0 – est qu’elles abordent l’accessibilité à partir de zéro. Comment ? En veillant à ce que les auteurs de sites web handicapés puissent participer sur un pied d’égalité au processus de démocratisation de l’accessibilité. Les lignes directrices pour l’accessibilité des outils de création sont un ensemble de normes qui pourraient améliorer l’accessibilité des sites web si elles étaient bien appliquées. La plupart des problèmes d’accessibilité surviennent au cours du processus de création. Le respect de ces lignes directrices est le moyen le plus efficace de tuer dans l’œuf l’inaccessibilité des sites web. Si les concepteurs d’outils de création mettent en œuvre ces critères de réussite, les résultats se feront sentir dans tous les domaines.

A propos de l'auteur
Meilleure équipe de rédaction sur l'accessibilité des sites web

Notre équipe de rédaction expérimentée est composée d’experts et de spécialistes des services de technologie numérique. Grâce à nos recherches approfondies, nous nous spécialisons dans la rédaction d’articles et de revues approfondies afin de simplifier le processus de choix de la solution d’accessibilité de site web appropriée pour votre site web professionnel ou privé