Ici, à , notre engagement est de vous fournir une ressource en ligne gratuite qui s’efforce d’offrir des informations actuelles, précises et utiles qui aideront le processus de prise de décision de ses visiteurs. Veuillez noter que l’opérateur de ce site accepte une compensation publicitaire de la part des entreprises qui apparaissent sur le site, et que cette compensation a une incidence sur l’emplacement et l’ordre dans lequel les entreprises (et/ou leurs produits) sont présentées, et dans certains cas peut également avoir un impact sur la note qui leur est attribuée. Dans la mesure où des notations apparaissent sur ce site, cette notation est déterminée par notre opinion subjective et basée sur une méthodologie qui regroupe notre analyse de la part de marché et de la réputation des marques, les taux de conversion de chaque marque, les compensations qui nous sont versées et l’intérêt général des consommateurs. L’inscription d’une entreprise sur cette page n’implique pas son approbation. Nous ne présentons pas tous les fournisseurs sur le marché. Sauf indication contraire expresse dans nos conditions d’utilisation, toutes les déclarations et garanties concernant les informations présentées sur cette page sont rejetées. Les informations, y compris les prix, qui figurent sur ce site sont susceptibles d’être modifiées à tout moment.

La Cour suprême prend le parti d’un aveugle dans un procès contre Domino’s Pizza pour l’accessibilité du Web

Nov 25, 2020
Supreme Court USA - section rehabilitation act

Les personnes handicapées renversent la situation pour les propriétaires de sites web inaccessibles, ce qui peut avoir des conséquences importantes pour votre entreprise. Le 7 octobre 2019, la Cour suprême a donné une victoire historique aux défenseurs des personnes handicapées contre Domino’s Pizza pour des allégations d’inaccessibilité de sites web. En 2016, Guillermo Robles a intenté un procès au géant de la pizza après avoir été interdit de commander des aliments sur la plateforme numérique de la marque malgré l’utilisation d’une technologie d’assistance. Le fait que la Cour suprême ait pris parti pour un aveugle est un pas dans la bonne direction. Après cette affaire, de nombreuses autres poursuites ont été engagées.

On peut lire dans le dossier : « La Cour suprême se range du côté des aveugles » : « Le défendeur Guillermo Robles, un homme aveugle, a porté cette affaire devant la Cour suprême en vertu de la loi sur les Américains handicapés, 42 U.S.C. §12101 et suivants, pour contester les aspects inaccessibles du site web et de l’application mobile exploités par le pétitionnaire Domino’s Pizza. Ces aspects rendaient plus difficile pour Robles de profiter des biens et services des pizzerias physiques de Domino’s. La cour d’appel a autorisé la communication des pièces et la poursuite de la procédure afin de déterminer « si le site web et l’application de Domino’s permettent aux aveugles de communiquer efficacement et de profiter pleinement et équitablement de ses produits et services, comme le prescrit l’ADA ».

La victoire était-elle méritée ?

En tant que marque commerciale, il est naturel de prendre parti dans cette affaire. Il est normal de penser que la décision du tribunal était inutilement sympathique. Cependant, si vous examinez l’ensemble de la question avec sérénité, vous pourriez trouver des raisons de soutenir la décision de la Cour suprême en faveur du plaignant aveugle. La décision de refuser l’audience de Domino s’appuie naturellement sur l’argument selon lequel les personnes handicapées pourraient être empêchées de bénéficier d’une part substantielle de l’économie si les entreprises maintiennent des sites qui ne leur sont pas accessibles. Et cela devient un véritable problème. Il aurait dû être obligatoire, dès le début de la révolution technologique, de rendre les sites web accessibles à tous. La Cour suprême prend le parti d’un aveugle qui se bat pour ses droits, ce qui n’aurait pas dû se produire au départ.

ADA: Americans with Disabilities Act (Loi sur les Américains handicapés)

Vous vous souvenez sans doute que le Congrès a adopté la loi sur les Américains handicapés (Americans with Disabilities Act) : « Pour éliminer tous les types de discrimination à l’encontre des personnes handicapées. Par conséquent, leur accorder un accès égal à tous les privilèges dont pourraient bénéficier les personnes non handicapées ». Plus précisément, en vertu de la « règle générale » (Broad general rules), le titre III stipule que nul ne doit subir la moindre forme de discrimination dans la jouissance de services, de biens, de privilèges ou d’aménagements de « tout lieu public ».

« La commande en ligne permet aux clients d’avoir accès à une plus grande partie du menu que s’ils commandaient par téléphone. Il permet de passer des commandes « plus précises » sans être gêné et distrait par des environnements bruyants à chaque extrémité de la ligne téléphonique ».

Il est intéressant de noter que le porte-parole de Domino a également reconnu ce fait.

Cependant, après plusieurs tentatives de commande de pizzas personnalisées sur le site web de Domino, Guillermo Robles n’a pas pu profiter de ces avantages.

Pendant ce temps, les avocats du géant de la pizza ont contesté la « règle générale » et ont fait valoir que l’ADA ne prévoit pas de dispositions claires pour les sites web et les plates-formes en ligne au moment où la loi a été adoptée il y a trente ans. Même si la loi a fait des insinuations à ce sujet, ni l’ADA ni le Titre III ne donnent de directives explicites sur la manière de rendre les sites web accessibles aux personnes handicapées. Cependant, un panel de la 9e Cour d’appel de circuit des États-Unis a donné raison à Robles en justifiant qu’un site web ou une application inaccessible pouvait entraver l’accès aux biens et services. Alors qu’un lieu public tel qu’un site web devrait être rendu accessible à tous et à toutes.

L’accessibilité du web et la lutte pour l’accès au web

L’accessibilité du web est une pratique inclusive qui consiste à garantir à tous les utilisateurs un accès égal à l’information sur les plateformes numériques (sites web et applications mobiles). Egalement, sur les biens numériques (documents au format portable, formulaires, etc.) indépendamment des restrictions physiques et situationnelles. Les besoins auxquels l’accessibilité des sites web vise à répondre comprennent, sans s’y limiter, les déficiences visuelles et auditives, les difficultés motrices et les handicaps cognitifs et intellectuels. Les entreprises doivent donc concevoir, développer et modifier correctement leurs sites web en général pour satisfaire ces besoins.

Section 508 (Article 508), WCAG et ADA

Pour se renforcer, la section 508 de l’amendement à la loi sur la réhabilitation de 1973, qui découle des directives sur l’accessibilité des contenus mondiaux (WCAG), exige que toutes les technologies de l’information électronique des agences fédérales soient accessibles aux personnes handicapées. Tous les membres du public et les employés fédéraux ont le droit d’accéder pleinement à cette technologie. Les technologies telles que le matériel et les logiciels informatiques, les sites web, les systèmes téléphoniques et les photocopieurs.

D’un point de vue historique, l’ADA a, en effet, profité aux personnes handicapées aux États-Unis. En 2018, plus de 2 250 poursuites judiciaires concernant l’accessibilité des sites web ont été déposées devant un tribunal fédéral en vertu du titre III de l’ADA, soit une augmentation de 177 % par rapport aux 814 poursuites judiciaires de ce type en 2017. Au 30 juin 2019, 1204 actions en justice concernant l’accessibilité des sites web ont été déposées devant les tribunaux fédéraux depuis le début de cette année-là.

D’un autre côté, il est si facile de rendre votre site web accessible à tous. De plus, c’est la bonne chose à faire que de le rendre accessible à tous. Vous voulez aussi éviter un procès. Vous ne voulez pas être l’organisation de l’autre côté de la table lorsque la Cour suprême se range du côté d’un aveugle, ce que vous auriez pu éviter par un simple ajustement.

Les procès les plus importants en matière d’accessibilité du web.

Au cours de la dernière décennie, les procès les plus importants en matière d’accessibilité du web ont été intentés par la National Association of the Deaf (NAD) contre NETFLIX pour ses fonctionnalités de streaming « Watch Instantanément »; Gil contre Winn-Dixie pour bénéficier des mêmes privilèges que ceux offerts à ses clients voyants; Marett contre Five Guys Enterprises en pleine refonte de leur site pour l’accessibilité; Mendizabal contre Nike Inc. pour le manque d’accessibilité pour les utilisateurs malvoyants; et les Robles en cours contre Domino’s Pizza LLC.

Le procès de l’accessibilité n’est pas un Jim Crow

L’Americans with Disability Act (ADA) est une loi sur les droits civils qui s’oppose à la discrimination et qui vise essentiellement à garantir que les personnes handicapées ont les mêmes droits que les autres. Concernant différents domaines de la vie publique, l’ADA est divisée en cinq sections : Emploi, Services publics : État et collectivités locales, Logements et services publics gérés par des entités privées, Télécommunications et Dispositions diverses. Depuis qu’elle a été promulguée en 1990, elle constitue un excellent outil pour les personnes handicapées qui souhaitent faire valoir leurs droits. Vous pensez que Domino’s est un grand nom occasionnel dans le fouillis des poursuites judiciaires pour inaccessibilité ? Pas vraiment. Outre Domino’s, de nombreuses grandes marques tentent également d’arracher leurs entreprises aux griffes de la loi. Vous devriez lire à ce sujet :

NAD contre NETFLIX

Pour l’Association nationale des sourds (NAD), NETFLIX a violé la loi sur les Américains handicapés (ADA) en ne fournissant pas de sous-titrage pour la plupart de ses films et séries télévisées « Watch Instantly ». Netflix est célèbre pour la diffusion en ligne de nombreux films et séries. Le fait de ne pas fournir de sous-titrage montre qu’ils nient l’existence d’environ 36 millions d’Américains sourds ou malentendants. Pensez-vous que quelqu’un pourrait freiner un tel mastodonte comme NETFLIX ?

Poursuite judiciaire : Gil contre Winn-Dixie

Avez-vous déjà rencontré un plaignant inébranlable ? Juan Carlos Gil est un exemple dans le domaine de l’accessibilité du web. Finalement, un juge fédéral de Floride a donné raison à cet aveugle dont le nom a rempli un vaste espace dans les journaux de procès sur l’accessibilité. Selon les archives, Gil a, à lui seul, intenté jusqu’à 70 procès contre différentes entreprises pour violation de la loi ADA. Son procès contre Winn-Dixie était le troisième. Bien que le tribunal n’ait pas ordonné de dommages-intérêts pour Gil, il a cependant décidé que la société rende son site web accessible à tous les clients potentiels, quel que soit leur handicap.

Poursuite judiciaire : Marett contre Five Guys Enterprises

Le 2 janvier 2017, Lucia Marett, en son nom et au nom d’autres personnes, a déposé une plainte en recours collectif contre FIVE GUYS ENTERPRISES LLC. Il s’agit d’une tentative de mettre fin à la violation systémique des droits civils des aveugles dans l’État de New York et à travers les États-Unis, car elle n’a pas pu commander un cheeseburger par le biais du site web. Les allégations factuelles montrent que le site web de l’entreprise, fiveguys.com, contient des obstacles en temps réel à une navigation fluide. Cette fois, Fiveguys.com est encore plus coupable de discrimination et d’exclusion : les aveugles ne pouvaient utiliser ni clavier ni logiciel de lecture d’écran pour naviguer sur le site. Comme si cela ne suffisait pas, le site est criblé/chargé de formulaires et de cartes d’images inaccessibles, d’un étiquetage inadéquat, entre autres obstacles décourageants.

Pour votre information, l’excuse selon laquelle un site web n’est pas un lieu public n’est plus tenable. Alors que les “FIVE GUYS” ont déposé une requête de rejet de la plainte au motif que leur site web n’était pas un lieu public, le tribunal a statué qu’il existe des directives pour rendre les sites web accessibles sans trop de contraintes pour le propriétaire de l’entreprise. Et c’est absolument vrai. Il y a plusieurs précautions à prendre ainsi que des solutions d’achat pour éviter des tracas inutiles.

Il se peut que quelqu’un vienne pour vous !

Voici le résultat : le géant de la pizza était sur le point de perdre sa crédibilité lorsqu’un homme handicapé, qui mérite le même traitement que toute autre personne, n’a pas pu bénéficier de ses services sur son site web et son application. Même s’ils ont fait des efforts pour effacer le désordre sur leur réputation, ils se sont vus refuser l’accès à leurs services. Il est évident dans l’ADA que la personne handicapée doit pouvoir profiter pleinement et équitablement de tout produit ou service fourni par une marque ou une organisation commerciale. C’est la seule décision correcte que la Cour suprême ait prise en faveur d’un aveugle dans son procès contre Domino’s.



Vous n’y survivrez probablement pas si vous ne rendez pas votre site web totalement inclusif et accessible à tous. Et si vous pensez pouvoir y survivre, pourquoi subir tout le stress du tribunal alors que vous pouvez obtenir la meilleure solution d’accessibilité automatisée, manuelle ou hybride à un prix de poche ? Faire les mêmes erreurs que ces géants n’est pas la meilleure solution. Vous n’aurez peut-être pas la même chance qu’eux. Essayez d’imaginer que votre site web est la prochaine cible ; êtes-vous prêt à faire face à cette difficulté ? Épargnez-vous ce stress. Passez à l’étape suivante pour obtenir les meilleures solutions d’accessibilité aux sites web et protégez-vous, vous et votre entreprise, des entraves de la loi. Quelles sont les principales lois sur l’accessibilité des sites web aux États-Unis aujourd’hui ?

A propos de l'auteur
Meilleure équipe de rédaction sur l'accessibilité des sites web

Notre équipe de rédaction expérimentée est composée d’experts et de spécialistes des services de technologie numérique. Grâce à nos recherches approfondies, nous nous spécialisons dans la rédaction d’articles et de revues approfondies afin de simplifier le processus de choix de la solution d’accessibilité de site web appropriée pour votre site web professionnel ou privé